Fermeture
- des hourds du 9 octobre jusqu'au 30 mars 2018

Ofertas y servicios

Individual

Visita libre (duración 2h)
Visita libre con documento de visita en francés, inglés, alemán, italiano, español, portugués, holandés, japonés, chino ruso y polaco.
3 itinerarios:
- El castillo (duración 1h) con el documental "Sur les traces de la cité", el camino de ronda, los cadalsos, la torre del homenaje, el museo lapidario. 
- La muralla medieval oeste (duración 20 min): vista sobre los Pirineos, la ciudad baja, la catedral, la torre de la Inquisición. 
- La muralla galorromana norte (duración 15 min): vista sobre la Montaña Negra, la meseta de Aude y la torre del Tréseau.

Visita-conferencia (duración 2h)
- "Carcasona, 2500 años de historia y visita histórica, de los espacios insólitos del castillo y de las murallas": en francés, inglés, alemán y español. Número de personas por visita: 18. 
Tarifas
Tarifa normal: 12,50 € /
Tarifa reducida (18 a 25 años): 9 € / Público específico: 4 €
- Visita en lengua de signos (duración 1h30).  Número de personas por visita: 30 

Visita guiada (duración 45 min)
- Propuesta en francés e inglés. Salida desde el patio de honor del castillo condal. 
Tarifas
sin suplemento añadido a la entrada al monumento. Sujeto a disponibilidad

Grupos y escolares

Visita-conferencia (duración 2h)
"Carcasona, 2500 años de historia: visita histórica y de los espacios insólitos" en francés, inglés, alemán, español (reserva obligatoria)
Tarifas:
 De 1 a 15 personas: forfait de 150 € €/ De 16 a 30 personas: forfait de 235 €
- Visitas para grupos escolares: 35 alumnos máximo (72 €) € / Grupos escolares ZEP: 35 alumnos máximo (50 €) /€ Público específico: 20 personas máximo (35 €) 

AUDIO GUIAS

> Visita con Audioguías (1h30) : en frances, inglés, espanol, italiano, catalan y russo

Tarifa : 3€

Documentación de la visita

Servicios

Posibilidad de descanso durante la visita

Consignas gratuitas

Aseos

Tienda-librería

Alquiler de salas

  • Audioguías
  • Toilettes Aseos
  • Librairie-boutique Tienda-librería
  • Restaurant Restaurante
  • Parking PMR Párquin / Párquin PMR

Plano del monumento

1

Le château

Le château de Carcassonne est, au 12° siècle, le palais des puissants seigneurs Trencavel. En 1226, lorsque la cité est annexée au domaine royal, les représentants du roi de France le protègent d’une enceinte fortifiée et d'une barbacane du coté de la cité, pour se protéger d’une éventuelle rébellion de la population.
2

Le musée

En 1927, la Ville de Carcassonne et le Ministère de l’Instruction publique et des Beaux Arts décident de présenter au public dans les salles du château, les plus beaux éléments sculptés découverts lors des chantiers de restauration. La plupart sont du Moyen Age et proviennent des édifices de Carcassonne et de ses environs.

3

La tour du Guet

La tour du Guet ou tour Pinte, la plus haute du château, est l’une des rares tours carrées de Carcassonne. C’est un symbole de la puissance seigneuriale qui, dominant le pays permet d’assurer la surveillance des environs.

4

La défense de l'entrée du château

La barbacane, avec ses murs courbes crénelés, constitue un premier obstacle à franchir pour l’assaillant. S’il y parvient, il doit ensuite parcourir l’espace découvert, à la portée des arbalétriers du château. Le pont qui enjambe le fossé, était doté à l’origine d’une partie mobile, dont le retrait constituait le deuxième obstacle. Enfin la porte étroite est encadrée par les tours jumelles dotées de nombreuses embrasures de tirs (archères). Herses, assommoir et porte en fer renforcent encore le château qui ne fut jamais pris par la force.

5

Le hourd

Le hourd est une galerie en bois placée au sommet et en surplomb du rempart, pour renforcer le système de défense lors des sièges. Les interstices du plancher permettent le tir vertical de flèches et le jet de pierres. La paroi extérieure est percée de fentes servant également au tir. Le bois est recouvert de peaux humides afin de parer aux incendies. Les hourds sont très employés aux XIIe et XIIIe siècles. Ils seront ensuite remplacés par les mâchicoulis en pierre, moins vulnérables au feu.

6

Le rempart ouest

La promenade du rempart ouest permet de découvrir des ouvrages militaires de première importance dont la porte d’Aude, l’un des quatre accès principaux de la cité. De ce côté la cité surplombe la vallée de l’Aude, et par beau temps, on aperçoit le massif des Pyrénées. En 1659, le traité des Pyrénées rattache le Roussillon à la France ; la frontière avec l’Espagne recule alors au massif montagneux et Carcassonne perd son importance militaire.

7

Le rempart gallo-romain

Il est sans doute construit vers le IVe siècle alors que l’empire romain est affaibli par les invasions barbares. En 1209, lors du siège victorieux des croisés, il protège seul la cité. Les vestiges de ce rempart, sont reconnaissables à leur structure alternant moellons de grès et assises de briques. On les découvre dans la partie nord du rempart intérieur qui a conservé plusieurs tours romaines. Elles se distinguent par leur forme en « U », arrondie vers l’extérieur et plate vers la cité. Les bases sont pleines, assurant une grande solidité. L’accès aux tours se fait par le chemin de ronde.

8

La porte Narbonnaise

La porte Narbonnaise fait partie des 4 points forts créés à la fin du XIII° s. par les rois de France Philippe III le Hardi (1270-1285) et Philippe IV le Bel (1285-1314), qui veulent affirmer leur pouvoir en Languedoc et moderniser la défense de la cité. Porte d’entrée principale de la cité, elle est protégée par un pont levis et une barbacane qui désaxent l'entrée de manière à ralentir l'assaillant.
9

La deuxième enceinte

À partir de 1226, date de l’annexion de Carcassonne au royaume de France, la défense de la cité est renforcée par une deuxième enceinte.

10

La tour du Trésau

Comme la porte Narbonnaise, elle a été construite sous les règnes des rois de France Philippe III et Philippe IV, à la fin du 13° siècle. Elle s’élève sur cinq niveaux dont deux sont magnifiquement voûtés. Son nom suggère que l’on y entreposait la trésorerie royale.

11

La porte Saint-Nazaire

Elle est l'un des quatre accès principaux à la cité avec la porte Narbonnaise et la porte d'Aude. Elle fait partie de la campagne de construction engagée par les rois de France à la fin du XIII°s. pour affirmer leur pouvoir sur la cité.
12

La tour carrée de l'Evêque

La tour carrée de l’Evêque fait partie des quatre points forts créés à la fin du XIII° s. par les rois de France qui veulent affirmer leur pouvoir en Languedoc et moderniser la défense de la cité. A cet endroit la tour enjambe les deux enceintes, très proches l'une de l'autre, ce qui permet d’interrompre la circulation dans les lices en cas de nécessité.
13

La basilique Saint-Nazaire et Saint-Celse

La basilique Saint-Nazaire et Saint-Celse a été la cathédrale de Carcassonne jusqu’en 1801. A proximité s’élevait le palais épiscopal, siège du pouvoir spirituel de la cité en opposition au pouvoir temporel des seigneurs. Des sculptures provenant de ces édifices, récupérées lors des restaurations du 19° siècle, sont présentées dans les salles du château. La basilique a introduit l’art gothique dans le Midi de la France.

1

Téléphone

2

Toilettes