Le chantier de "concentriques excentriques" de Felice Varini

25 avril 2018  > 30 septembre 2018 Chantier , Art contemporain

Découvrez les coulisses du chantier !

Le projet de Felice Varini,  Concentriques excentriques, s’inscrit dans le cadre de la manifestation IN SITU, Patrimoine et art contemporain  dont Carcassonne est cette année la capitale régionale. Cette œuvre monumentale célèbre le 20ème anniversaire de l’inscription de la cité de Carcassonne sur la liste du Patrimoine Mondial à l’UNESCO.

 

Visible de mai à septembre 2018, l’œuvre est à la mesure du monument, exceptionnelle de par son ampleur et sa visibilité. Elle s’étend sur le front ouest des fortifications de la Cité. La perception complète de l’œuvre se fait uniquement devant la Porte d’Aude et invite le public à une véritable expérience esthétique valorisant l’itinéraire pédestre de la Bastide à la Cité.

 

 

Les 15 cercles de couleur jaune,  constituant l’œuvre, se déploient à partir d’un cercle ajusté dans l’ouverture de la Porte d’Aude. Le dessin se propage dans l’espace comme une onde, fragmentant et recomposant la géométrie des cercles sur les tours et courtines des fortifications.

 

 

Les projections nocturnes qui ont eu lieu les 20, 21 et 22 mars dernier, ont permis aux techniciens de préparer les surfaces et de dessiner les contours de l’œuvre.

 

 

 

 

 Felice Varini a une grande expérience des sites historiques sur lesquels il travaille depuis plusieurs décennies. Les techniques employées par l’artiste pour la réalisation de l’œuvre sont respectueuses de l’intégrité du monument. Les protocoles de réalisation ont été étudiés en lien avec les services de conservation des monuments historiques.

 

 

Une fois le dessin exécuté sur les murs, cordistes et techniciens ont encollé un support aluminium préalablement peint par des étudiants des Beaux-Arts de Carcassonne. La technique est réversible et sans aucun préjudice sur les pierres.

 

 

 

Le chantier, commencé en mars, s’est achevé fin avril 2018.  Des moyens considérables ont été mobilisés pour la réalisation de cette œuvre. Les nacelles de 30 m ont permis d’accéder aux parties les plus hautes.

 

 

 

 

 

 Les cordistes ont complété par leur savoir-faire les parties les plus difficiles d’accès.

 

 

 Ce projet, parmi les plus importants proposés par l’artiste, s’inscrit dans la lignée des réalisations qui engagent le paysage, au-delà du monument. L’accès de la Porte d’Aude suscite une grande curiosité auprès des touristes et des carcassonnais.

 

Crédits photo :

Christian Bénard (photographies de nuit)

André Morin

Catherine Jeanjean/ CMN